Redéfinir le rapport entre conservatisme et modernité : l’apport du concept d’« inversion téléologique » - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Nova et vetera : revue catholique pour la Suisse romande Year : 2022

Redéfinir le rapport entre conservatisme et modernité : l’apport du concept d’« inversion téléologique »

(1)
1

Abstract

Cet article vise à formuler l'hypothèse paradoxale suivante : le conservatisme comme vision du monde est la matrice de la modernité philosophique. On aurait tendance à tenir pour acquis que cette dernière naît d'une volonté progressiste de se couper de la tradition pour rompre avec le fixisme d'autrefois. Pourtant, en s'appuyant sur le concept d'inversion téléologique forgé par Robert Spaemann, on peut avancer l'idée que la distinction entre la modernité et la période antérieure se joue davantage avec une cosmologie téléologique qui laisse place dans la modernité à une cosmologie conservatrice. Le rôle structurant du principe d'inertie dans la vision moderne du monde est révélateur de cette cosmologie conservatrice : il s'agit pour un mobile de préserver son état de mouvement ou de repos. Mais, dans les deux cas, il est question avant tout de conserver. Au contraire, la cosmologie téléologique qu'on trouve chez Aristote et Thomas d'Aquin pose chaque chose comme finalisée, c'est-à-dire ouverte à un accomplissement qui dépasse la seule prolongation de ce qui est déjà là.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bernard Guéry_inversion_teleologique_version envoyée.pdf (335.51 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03641933 , version 1 (14-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03641933 , version 1

Cite

Bernard Guéry. Redéfinir le rapport entre conservatisme et modernité : l’apport du concept d’« inversion téléologique ». Nova et vetera : revue catholique pour la Suisse romande, 2022, 97 (1), pp.81-91. ⟨hal-03641933⟩

Collections

CNRS
14 View
13 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More