Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Des risques suicidaires plus élevés parmi les minorités sexuelles

Résumé : L'hypothèse de l'homophobie comme facteur de risque du comportement suicidaire est la plus solide pour expliquer la prévalence plus élevée de tentatives de suicide dans les populations homosexuelle et bisexuelle. Les phénomènes d'exclusion, de mépris et de stigmatisation peuvent en effet conduire à une perte d'estime de soi, de confiance dans l'avenir et dans les autres, comme l'indique un ouvrage publié par l'Inpes, qui s'appuie notamment sur la littérature internationale.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-cnrs.archives-ouvertes.fr/hal-03480080
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 13, 2022 - 4:51:58 PM
Last modification on : Thursday, January 13, 2022 - 4:51:58 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03480080, version 1

Citation

Jm Firdion, François Beck, S Legleye, M-A Schiltz. Des risques suicidaires plus élevés parmi les minorités sexuelles. La santé de l'Homme, [Saint-Denis]: INPES, 2010, pp.4-6. ⟨hal-03480080⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles