Health care services in French jails: HIV and hepatitis infections. The PREVACAR survey, 2010 - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - BEH Year : 2012

Health care services in French jails: HIV and hepatitis infections. The PREVACAR survey, 2010

Offre de soins en milieu carcéral en France : infection par le VIH et les hépatites : Enquête Prevacar 2010

(1) , (2) , (3) , (4) , (2) , (2) , (1) , (2)
1
2
3
4

Abstract

Introduction – In 2010, health care services in jails related to HIV and hepatitis were studied in the PREVACAR survey, conducted by the Ministry of Health with the scientific collaboration of the French Institute for Public Health Surveillance (InVS). Method – A questionnaire on the provision of health care services was sent to all outpatient consultations (UCSA) existing present in jails in France and the overseas departments. Results – 146 of 168 UCSA (86%) responded to the questionnaire. Almost all of these offers a screening of the 3 HIV, HCV and HBV viruses on arrival but only half renew the proposal in case of denial. A free and anonymous testing is available in about one third of jails. Those serving more than 500 detainees have more frequently hepatology or infectious disease specialists than those of smaller capacity. Chronic active hepatitis C is sought in half the cases of positive serology and accessibility to non-invasive tests of fibrosis differs among institutions. Access to hepatitis B vaccine seems not to be a problem. Conclusion – The strong participation of UCSA in this investigation reveals the strengths and areas for improvement in the provision of care related to HIV and hepatitis in jails.
Introduction – L’offre de soins en milieu carcéral vis-à-vis de l’infection par le VIH et les hépatites, a été étudiée dans l’enquête Prévacar, menée en 2010 par la Direction générale de la santé avec la collaboration scientifique de l’Institut de veille sanitaire. Méthode – Un questionnaire sur l’offre de soins a été adressé à l’ensemble des unités de consultations et de soins ambulatoires (UCSA) présentes dans les établissements pénitentiaires en France métropolitaine et les départements d’outre-mer. Résultats – Sur 168 UCSA, 146 ont répondu au questionnaire (86%). La quasi-totalité des établissements propose un dépistage des trois virus VIH, VHC et VHB à l’arrivée en détention, mais seulement la moitié renouvelle la proposition en cas de refus initial. Un dépistage anonyme et gratuit est disponible dans environ 1/3 des établissements. Les établissements accueillant plus de 500 personnes détenues disposent plus fréquemment d’une consultation spécialisée d’infectiologie ou d’hépatologie que ceux de plus petite capacité. Une hépatite C chronique active n’est recherchée que dans la moitié des cas de sérologies positives et l’accessibilité aux tests non invasifs de fibrose diffère selon les établissements. L’accès au vaccin contre le virus de l’hépatite B ne semble poser aucune difficulté dans les UCSA. Conclusion – La forte participation des UCSA dans cette enquête permet de dégager les points forts et les points à améliorer dans l’offre de soins relative au VIH et aux hépatites en milieu carcéral.
Not file

Dates and versions

hal-03478569 , version 1 (14-12-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03478569 , version 1

Cite

K Chemla, J Bouscaillou, Marie Jauffret-Roustide, C Semaille, C Barbier, et al.. Offre de soins en milieu carcéral en France : infection par le VIH et les hépatites : Enquête Prevacar 2010. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire - BEH, 2012, 10-11, pp.131-134. ⟨hal-03478569⟩
22 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More