Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La mère toxicomane, la drogue et le placement de l’enfant : des temps inconciliables

Résumé : La plupart des études sur les femmes toxicomanes montrent -qu’elles sont souvent séparées de leurs enfants, soit par décision judiciaire, soit par accord familial. Cet article aborde la question des temporalités des usages de drogues confrontées aux temps sociaux de la maternité et des institutions mettant en oeuvre le placement des enfants. Les données présentées sont issues d’une recherche sur le signalement et le placement des enfants de mère toxicomane en France. Cette dernière a mis en évidence un fil conducteur dans l’incompréhension des différents protagonistes du placement des enfants de mère toxicomane, soit le décalage des temps entre les différents acteurs. Le travail en urgence, caractéristique aujourd’hui de l’urgence sociale à « faire quelque chose » de cet enfant en sortie de maternité, se superpose à l’urgence de la vie des mères dépendantes, alors que la maternité réinscrit le temps dans leurs trajectoires. De fait, le moment de la grossesse est souvent décrit comme particulièrement propice à un changement de trajectoire, y compris hors de la drogue.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-cnrs.archives-ouvertes.fr/hal-03476930
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, December 13, 2021 - 11:39:43 AM
Last modification on : Wednesday, December 15, 2021 - 3:30:37 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Laurence Simmat-Durand. La mère toxicomane, la drogue et le placement de l’enfant : des temps inconciliables. Drogues, santé et société, Drogues, santé et société, 2007, 6 (2), pp.11-45. ⟨10.7202/018039ar⟩. ⟨hal-03476930⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles