Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications (Book Review)

Studies in Medieval Islamic Intellectual Traditions, written by Hassan Ansari and Sabine Schmidtke

Résumé : Contrairement à ce que pourrait suggérer le titre un peu vague de cet ouvrage, la majorité des articles qui y sont rassemblés s'articulent principalement autour du muʿtazilisme et du zaydisme, tout en traitant des liens culturels qui les caractérisaient du IXe au XIVe siècle. Un sous-titre en ce sens aurait été le bienvenu, bien que quelques chapitres abordent le chiisme imamite (13, 14 et 15), la mystique (16) et la pratique bibliographique (17). Présentés sous forme de chapitres revus et considérablement augmentés, quelques-uns illustrés avec des photos de manuscrits conservés essentiellement au Yémen, mais aussi en Iran et en Europe, ces 17 articles ont déjà connu une première publication dans des ouvrages et revues académiques. Répartis entre les six parties qui composent ce livre : muʿtazilisme, zaydisme en Iran, zaydisme au Yémen, chiisme duodécimain, mystique et la pratique bibliographique, ces chapitres bénéficient, dans ce volume, d'un système d'annotation et de translittération unifié ainsi que d'une abondante bibliographie regroupant toutes les références et études dispersées ailleurs. Tous sont co-écrits par Hassan Ansari et Sabine Schmidtke, à l'exception du 4e chapitre (p. 81-100) auquel a contribué W. Madelung, et le 11 (p. 263-281) co-écrit avec J. Thiele. Les deux auteurs ont précédé l'ensemble de leurs contributions d'une préface succincte (p. XI-XIV), alors qu'une introduction générale aurait été bien indiquée étant donné l'importance du sujet et l'étendue de la période historique envisagée. Le 1er chapitre (p. 3-37), précédemment publié dans Studia Iranica, est consacré au muʿtazilisme après ʿAbd al-Jabbār, à travers l'oeuvre principale de l'un de ses plus grands disciples, Abū Rashīd al-Nīsābūrī, Kitāb Masāʾil al-khilāf fī l-uṣūl. Les auteurs se sont intéressés tant au contenu de l'oeuvre qu'à son attribution à Abū Rashīd, après avoir exposé le débat opposant plusieurs chercheurs, dont Abū Rīda, R. Martin et D. Gimaret, pour qui, contrairement aux deux premiers, cette oeuvre serait plutôt celle d'un auteur tardif. Le manuscrit de Ṣanʿāʾ n° 696, sur lequel se fondent les auteurs pour étudier cette oeuvre, est minutieusement examiné, sans oublier une seule note marginale, et tout en indiquant l'utilité de chacune d'elles pour retracer, tant la chaîne de transmission de l'oeuvre que les réactions qu'elle avait suscitées et celles qui s'en étaient suivies de la part des disciples d' Abū Rashīd. Et pour lever tout doute quant à l'attribution de l'oeuvre à son auteur, des caractéristiques formelles et structurelles ont été mises au jour par comparaison avec des passages extraits d'autres
Document type :
Other publications (2)
Complete list of metadata

https://hal-cnrs.archives-ouvertes.fr/hal-03232639
Contributor : Lahcen Daaïf <>
Submitted on : Friday, May 21, 2021 - 7:47:14 PM
Last modification on : Friday, June 11, 2021 - 3:28:48 AM
Long-term archiving on: : Sunday, August 22, 2021 - 7:06:28 PM

File

ansari-schmit.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Citation

Lahcen Daaïf. Studies in Medieval Islamic Intellectual Traditions, written by Hassan Ansari and Sabine Schmidtke. 2020, pp.158 - 166. ⟨10.1163/19585705-12341411⟩. ⟨hal-03232639⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

43